Skip Links
Kemano Second Tunnel (T2) Project

Projet de deuxième tunnel de Kemano (T2)

Amélioration de la fiabilité à long terme de l’énergie hydroélectrique renouvelable pour l’usine d’aluminium

Rio Tinto | Colombie-Britannique, Canada | 2017 à 2020

Nouveau tunnel de 7,6 km

Extraction de 250 000 m3 de matériau rocheux

Site éloigné uniquement accessible par avion ou par bateau

Terrain montagneux avec risque d’avalanche élevé

Défis

  • L’usine d’aluminium de BC Works à Kitimat dépend de la disponibilité garantie d’un approvisionnement stable en hydroélectricité fournie par la centrale de Kemano.
  • Située à 75 km au sud-est de Kitimat, en Colombie-Britannique, Kemano est uniquement accessible par avion ou par bateau.
  • La centrale de Kemano de 960 MW est alimentée par le réservoir de Nechako grâce à un seul tunnel de 16 km vieux de plus de 60 ans.
  • Rio Tinto a déterminé qu’un deuxième tunnel de 16 km était nécessaire pour assurer la fiabilité à long terme de l’énergie renouvelable fournie à la fonderie de Kitimat.
  • Pour relier la centrale au réservoir, le nouveau tunnel doit traverser les montagnes dans un environnement à risque d’avalanche élevé.
  • Les travaux de construction seront réalisés entre 2018 et 2020, soit pendant deux hivers où la température avoisine les ‑10 °C et les avalanches sont fréquentes.

Solutions

  • Hatch a été choisie par Rio Tinto pour fournir les services d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de la construction (IAGC) dans le cadre du projet.
  • Le projet comprend l’excavation d’un nouveau segment de 7,6 km et la remise à neuf d’une section existante de 8,4 km du deuxième tunnel afin de relier le tunnel de 16 km aux conduites forcées actuelles.
  • Le deuxième tunnel permettra à Rio Tinto de réparer et d’entretenir le tunnel d’origine sans nuire à l’alimentation électrique de l’usine d’aluminium de Kitimat.
  • Le tunnelier de 1 300 tonnes, tl’ughus, a été spécialement conçu pour les conditions de terrain particulières du projet.
  • Une vanne mécanique sera installée à la prise d’eau T2 du lac Tahtsa, dont la construction aura une empreinte environnementale plus faible que celle d’une nouvelle prise d’eau.
  • Un système de contrôle des avalanches (Gazex) sera mis en place à des endroits cruciaux dans les montagnes afin d’atténuer les risques d’avalanche pendant la construction du projet.

Faits saillants

  • Rio Tinto a sollicité la participation de la Nation Haisla et de la Nation des Carrier de Cheslatta afin de garantir le respect des cultures et des traditions autochtones.
  • La Nation des Carrier de Cheslatta a nommé le tunnelier « tl’ughus » d’après la légende du serpent géant qui creusa un tunnel à travers les montagnes – une histoire qui présente de nombreuses similitudes avec le projet T2. Des étudiants de la Nation Haisla ont participé à un concours d’œuvres d’art pour décorer la tête de forage du tunnelier.
  • Une fois terminée, la modernisation devrait permettre à cette centrale électrique de 60 ans de demeurer en exploitation bien au-delà du cap des 100 ans.
  • L’équipe Environnement a mis en place un certain nombre de mesures de contrôle pour assurer la conservation des espèces protégées de la région, y compris les poissons, les amphibiens, les ours et les chèvres de montagne.
  • La fonderie de BC Works à Kitimat produit de l’aluminium dont l’empreinte carbone est parmi les plus faibles au monde.

Le projet en chiffres

  • Projet de 600 millions de dollars canadiens
  • 300 travailleurs à l’apogée des travaux de construction
  • Nouvelle section de 7,6 km du deuxième tunnel excavée par le tunnelier
  • Tunnelier d’une longueur de 190 m
  • Trois campements pour les travailleurs
  • Remise à neuf d’une portion de 8,4 km du deuxième tunnel datant des années 1990
  • Deuxième tunnel d’une longueur totale de 16 km
  • Extraction de 250 000 m3 de matériau rocheux

Le 24 octobre 2018, Rio Tinto, de concert avec la Nation Haisla, la Nation des Carrier de Cheslatta et les entrepreneurs du projet, a dévoilé le tunnelier entièrement assemblé de 1 300 tonnes appelé tl’ughus, ce qui constitue une étape-clé vers la réalisation du projet T2 de Kemano. Apprenez-en davantage en cliquant ici.

Comment nous pouvons vous aider

Si vous avez un problème qui doit être résolu, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Nous joindre