Skip Links
Vancouver International Airport South Airfield Low Visibility Upgrade

Partie sud de l’aéroport international de Vancouver – Modernisation relative aux conditions de faible visibilité

Administration aéroportuaire de Vancouver | Canada | 2009 à 2012

Environ 15 à 20 jours de brouillard par année

Environ 700 décollages et atterrissages quotidiens

Travaux terminés en avance sur le calendrier et en deçà du budget prévu

Défis

  • Transports Canada a demandé à l’aéroport international de Vancouver de rendre la partie sud de l’aéroport pleinement conforme à la catégorie CAT IIIA dans des conditions de faible visibilité d’ici décembre 2011, comme le stipule le document TP-312F de Transports Canada sur les normes et pratiques recommandées pour les aérodromes.
  • Installation d’un balisage encastré servant à indiquer la piste, les voies de circulation et l’aire de trafic connexe dans des conditions de faible visibilité, ainsi que de barres d’arrêt illuminées pour les points d’attente de circulation.
  • Les principaux éléments qui complétaient ce projet portent sur les fosses de tirage, les balises encastrées bidirectionnelles et unidirectionnelles, les balises hors-sol, les conduits électriques, les puits d’accès électriques et une mise à jour complexe du système informatisé de commande du balisage lumineux de l’aérodrome.
  • Les travaux de construction ont eu lieu dans un environnement aéroportuaire achalandé, et le maintien en service du système de balisage existant a rendu le projet très complexe.
  • Une séquence minutieuse du travail a été essentielle pour assurer la sécurité des travailleurs, réduire au minimum les retards des aéronefs et respecter les échéanciers serrés.

Solutions

  • Planifier, concevoir et fournir des services de construction pour la modernisation relative aux conditions de faible visibilité à l’aéroport international de Vancouver.
  • Au cours des phases de conception et d’appel d’offres, des dessins techniques détaillés, des spécifications et des devis estimatifs ont été préparés et soumis à différents stades d’élaboration, c’est-à-dire à 75 %, à 90 % et à 100 %.
  • Nous avons assuré les inspections sur place à temps plein et la gestion de projet pendant la phase de construction.

Faits saillants

  • Intégration harmonieuse des nouvelles technologies aux systèmes existants dans un environnement opérationnel aux conditions très contraignantes et exigeantes.
  • L’aéroport, les compagnies aériennes et les utilisateurs tirent avantage de la réduction du nombre de retards, de déroutements et d’annulations de vol, ce qui se traduit par des économies concrètes pour l’aéroport. En effet, la sécurité est rehaussée sur le terrain d’aviation et les pertes de revenus sont réduites au minimum pour tous.
  • La conception électrique devait favoriser la durabilité conformément aux priorités de l’Administration aéroportuaire de Vancouver en matière d’exploitation en conditions normales et de faible visibilité.
  • La modernisation du balisage a offert un bon rapport qualité-prix en contribuant grandement à améliorer l’efficacité, la fiabilité, la durabilité et la sécurité de l’aéroport.
  • Le projet profite aussi à la collectivité puisqu’il réduit les temps d’attente des aéronefs, le nombre de déroutements de vol et offre une sécurité accrue aux voyageurs.

Le projet en chiffres

500 balises encastrées à 20 emplacements.
500 feux d’axe encastrés indiquant les voies de circulation sur une distance linéaire de 4 365 mètres.
190 feux d’axe encastrés indiquant l’aire de trafic.
170 feux de bordure de voie de circulation (nouveaux et relocalisés).

Comment nous pouvons vous aider

Si vous avez un problème qui doit être résolu, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Nous joindre