Les avantages économiques de l'eau

Par Kevin Feeney | 5 juin 2017

Les infrastructures d'eau, d'eaux usées et d'eaux pluviales de ce pays ont atteint un point critique. Avec le vieillissement des infrastructures, les besoins en capital ont augmenté de façon spectaculaire, tout comme les défis auxquels font face ces systèmes. 

Chaque année, les conduites principales d'eau des États-Unis subissent environ 240 000 bris[i], tandis que les débordements des réseaux d'égouts unitaires provoquent le déversement de 900 milliards de gallons d'eaux usées non traitées et d'eaux pluviales dans les cours d'eau[ii]. Pour régler ces problèmes et atteindre un bon niveau de fonctionnement, un rapport publié en 2016 par l'American Society of Civil Engineers[iii] souligne que les investissements à l'échelle nationale dans les infrastructures d'eau devront tripler, c'est-à-dire passer de 40 à 120 milliards dollars par année environ. 

L'équipe Économie durable de Hatch a récemment évalué les avantages dont profiteraient les États-Unis en finançant les écarts infrastructurels en eau. Les résultats sont présentés dans le rapport The Economic Benefits of Investing in Water Infrastructure, qui a été publié lors de la Journée mondiale de l'eau à l'occasion d'une séance du Congrès américain organisée par l'association US Water Alliance et la campagne américaine Value of Water à Washington D.C. Le rapport s'appuie sur l'étude précédente de l'équipe qui portait sur les répercussions économiques des budgets d'investissement et des budgets de fonctionnement de 25 services publics d'eau et d'eaux usées parmi les plus importants au pays. 

Les résultats démontrent que le financement des écarts infrastructurels d'eau crée des emplois de grande qualité et des économies locales fortes. En finançant les écarts infrastructurels d'eau, l'économie américaine serait susceptible d'engendrer 220 milliards de dollars d'activités économiques par année, incluant les dépenses directes, indirectes et induites[iv]. Les investissements de capitaux additionnels dans les infrastructures d'eau et d'eaux usées permettraient de générer et de conserver 1,3 million d'emplois de grande qualité avec des salaires 20 % plus élevés que la moyenne nationale. 

Qui plus est, les infrastructures d'eau constituent elles-mêmes un moteur important de la productivité économique. De la fabrication des semi-conducteurs en passant par les hôtels et les restaurants, pratiquement tous les secteurs de l'économie dépendent des infrastructures d'eau. La centralisation de la distribution et du traitement de l'eau libère les entreprises du fardeau de construire et de dimensionner elles-mêmes les infrastructures. Ces entreprises continueront à profiter de ces gains d'efficience si les écarts infrastructurels en eau sont comblés, ce qui permettra de conserver environ 90 milliards de dollars par année en ventes et approximativement 500 000 emplois au cours des dix prochaines années. 

Les conséquences des interruptions de service en eau et en eaux usées – même si elles ne sont que temporaires – peuvent être dévastatrices. Sans service fiable, de nombreuses industries se verraient forcées d'arrêter la production. L'étude révèle qu'une interruption du service d'eau et d'eaux usées de huit jours entraînerait une baisse de 1 % du PIB annuel, ce qui mettrait le pays en danger de récession. 

Le rapport souligne que répondre aux besoins en infrastructures d'eau du pays et maximiser les avantages économiques, sociaux et environnementaux de ces infrastructures exigent une collaboration de tous les paliers gouvernementaux et du privé. 

Hatch est prête à aider le secteur de l'eau à relever les problèmes d'infrastructures actuels pour lui permettre de réaliser le plein potentiel des nombreux avantages énumérés dans le rapport. Par exemple, notre cadre du triple résultat peut servir d'outil aux décideurs pour évaluer les investissements dans les infrastructures d'eau en fonction des objectifs économiques, sociaux et environnementaux. Ils peuvent ainsi optimiser leurs investissements sans compromettre l'objectif premier des infrastructures. 

[i] ASCE (American Society of Civil Engineers). 2013. 2013 Report Card for America’s Infrastructure. 

[ii] Galavotti, H. 2015. Présentation intitulée « EPA’s Stormwater Program and Improving Resiliency with Green Infrastructure ». U.S. Environmental Protection Agency. 

[iii] ASCE (American Society of Civil Engineers). 2016. Failure to Act: Closing the Infrastructure Investment Gap for America’s Economic Future. 

[iv] Les effets directs désignent les répercussions sur les entreprises participant à la conception et à la construction des infrastructures d'eau. Les résultats tiennent aussi compte des répercussions sur les fournisseurs de ces entreprises (effets indirects) et de l'activité économique suscitée par les dépenses des employés (effets induits).