Veille stratégique et explosion numérique dans le secteur minier

Par Adrian McFadden | 11 mai 2017

L’information numérique rendue accessible provoque des effets comparables à ceux de l’avènement de l’électricité il y a 100 ans : un grand bouleversement et un immense bond en avant pour la chaîne de valeur. Le secteur minier a un besoin pressant et indéniable de numériser ses données. L’urgence de la situation commence à se faire sentir.

Veille stratégique. Une expression générale qui englobe tous les logiciels utilisés pour organiser et analyser les données brutes produites par une organisation. La veille stratégique comprend des activités comme l’exploration de données, le traitement analytique en ligne, l’interrogation de banques de données et la production de rapports.

L'information numérique ainsi générée est plus précise et transparente qu’avec toute autre méthode. Qui plus est, la veille stratégique rend possible la production de rapports à une fréquence suffisamment rapide pour permettre la prise de décisions rapides et opportunes, ce dont toutes les entreprises ont besoin aujourd’hui.

Il est tout aussi pertinent de baser des décisions relatives à l’innovation et à la gestion sur la veille stratégique et les données numériques dans le secteur minier que dans tout autre secteur. Pourtant, malgré la prévalence des tablettes, des téléphones intelligents et de l’information stockée dans le nuage, les outils numériques commencent à peine à se frayer un chemin dans le secteur minier, comme si celui-ci voulait encore et toujours résister à l’envahisseur.

Conservateur de nature, le secteur minier est peu enclin à l’innovation, se distinguant en étant le « premier à finir deuxième ». C’est particulièrement vrai des activités d’exploration souterraine, où les procédés sont très similaires à ce qu’ils étaient il y a 20 ans, voire 40 ans. L’information circule encore largement en format papier et est tributaire des personnes, ce qui a pour effet d’en prolonger les délais de transmission et de validation, et de ralentir les processus dans un monde qui évolue à la vitesse de la lumière.

Pour ajouter aux défis de la modernisation, le secteur minier est confronté à un recul démontré de sa productivité au cours de la dernière décennie. Évidemment, il est difficile de justifier le coût de la numérisation de l’exploitation lorsque les profits dégringolent. Ce n’est pas un problème de baisse de la demande. Le monde a encore et toujours besoin des produits miniers, qui se retrouvent dans les maisons, les autos, la nourriture et les outils technologiques. Plus globalement, la hausse universelle du niveau de vie aura certainement pour effet d’accroître la demande pour les produits miniers.

Le moment est venu de rattraper le temps perdu, d’équiper les entreprises minières de techniques et d’outils novateurs avant que la prochaine hausse de la demande nous tienne trop occupés pour que nous puissions modifier nos méthodes de gestion.

Nous travaillons avec Vale, Glencore, BHP Billiton et le Conseil canadien de l’innovation minière pour accélérer la transformation numérique des mines souterraines. Notre initiative technologique avec la fonderie Sudbury Integrated Nickel Operations de Glencore illustre bien la façon dont l’écosystème minier doit évoluer pour s’adapter aux changements et prospérer.

Comme en témoigne notre collaboration avec ces entreprises, le type d’innovation qui alimente l’évolution repose de plus en plus sur les outils numériques et la veille stratégique. La révolution numérique est comparable à l’invention de l’électricité il y a 100 ans : un grand bouleversement et un immense bond en avant pour l’ensemble de la chaîne de valeur. Les besoins se font pressants dans le secteur minier. Il doit prendre le virage numérique sans tarder.

Le secteur ne peut poursuivre ses activités sans interagir, s’interfacer et compétitionner avec les autres industries, organisations et entreprises qui l’entourent. Nous sommes sur le point de vivre une profonde transformation. Nous prenons notre élan. Nous ferons bientôt le grand saut, et parviendrons à produire de l’information stratégique qui viendra révolutionner l’industrie à tout jamais.