Skip Links
Toronto Pearson Terminal Redevelopment

Modernisation de l’aéroport Pearson de Toronto

Agrandissement du plus grand aéroport du Canada pour les besoins d’aujourd’hui et ceux du siècle prochain

Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (projet sous-traité par Airport Architects Canada) | Canada | 1998-2012

Aérogare de 350 000 m2
avec 80 postes de stationnement d’aéronef

Capacité annuelle de 35 millions de passagers

Conçu pour permettre des agrandissements successifs
en vue d’une croissance pendant le siècle à venir

À l’époque, le projet représentait le plus vaste
engagement aéroportuaire en Amérique du Nord.

Défis

  • L’aérogare faisait partie d’un projet de coût en capital de 4,4 milliards de dollars sur plus de 10 ans.
  • Le projet comprenait la construction de nouvelles aérogares pour passagers et de fret, l’agrandissement des infrastructures aéroportuaires et l’amélioration des accès pour le public.
  • Consultant principal pour la désaffectation et la démolition de 30 bâtiments, la construction d’un complexe pour permettre l’exécution des travaux, la conception des services essentiels, des dessertes, des ponts et des voies de circulation adjacentes et les autres travaux pour la construction de l’aérogare 1.
  • Réalisation des travaux de construction sans interrompre les activités de cette aérogare fonctionnant à presque pleine capacité.

Solutions

  • Pour pouvoir doter l’aéroport d’une des premières structures de chaussée convenables à l’Airbus A380 en Amérique du Nord, nous avons conçu la chaussée avant même que la version finale des données techniques de l’aéronef soit disponible.
  • Les plans de démolition devaient tenir compte du caractère critique de l’aéroport et des questions de sécurité frontalière.
  • Les voies d’accès surélevées ont remporté des prix; ces voies étaient les premières à utiliser du béton à haute performance pour les structures des voies de desserte précontraintes par post-tension.
  • L’aire devait être conçue de façon à permettre de manœuvrer plusieurs types d’avions, avec des postes de stationnement pouvant accueillir deux avions à fuselage étroit en matinée, et un gros porteur pendant la période de pointe en après-midi.

Faits saillants

  • Les aires de stationnement des aéronefs sont constituées de 67 hectares (166 acres) de nouvelle chaussée.
  • Première conception de chaussée en Amérique du Nord pour l’Airbus A380.
  • Aménagement des premières fosses destinées à la fonte de la neige dans un aéroport au Canada.
  • Méthodes de construction novatrices en hiver avec l’utilisation de géogrilles et de géotextiles.
  • Respect des objectifs ambitieux en matière de durabilité environnementale pour obtenir la certification ISO 14001 et devenir l’un des premiers en Amérique du Nord à adhérer à la norme.
  • Prix du mérite, Consulting Engineers of Ontario, 2008

« HMM (Hatch) adopte une approche proactive et surveille les activités du calendrier de très près. En effet, HMM cerne les préoccupations relatives au calendrier avant même que celles-ci ne surviennent et propose des solutions d’atténuation. L’équipe derrière le programme d’agrandissement de l’Aéroport international Pearson de Toronto a exprimé sa grande satisfaction à l’égard de HMM. Nous avons réalisé de nombreux projets fructueux dans le cadre de notre collaboration. » [Hatch] adopte une approche proactive et surveille les activités du calendrier de très près. [L’équipe] derrière le programme d’agrandissement de l’Aéroport international Pearson de Toronto a exprimé sa grande satisfaction à l’égard de HMM. Nous avons réalisé de nombreux projets fructueux dans le cadre de notre collaboration. »

John Iannone | Directeur général du programme, Autorité aéroportuaire du Grand Toronto, Aéroport international Pearson de Toronto

Le projet en chiffres

  • L’Aéroport international Pearson de Toronto est l’aéroport le plus achalandé du Canada.
  • L’aérogare 1 est une aérogare complexe à trois secteurs qui accueille des vols internationaux, des vols intérieurs et des vols transfrontaliers entre le Canada et les États-Unis.
  • La tour de contrôle intégrée de l’aire de trafic et les trois secteurs principaux représentent environ 3,7 millions de pieds carrés au sol. 
  • Coût en capital de 2,6 milliards de dollars canadiens.
  • L’ancienne aérogare 1 a pu être recyclée dans une proportion de 98 % après sa démolition.

Quel est votre défi?