Skip Links
Keswick Water Pollution Control Plant

Usine d'épuration de Keswick – Réfection et construction d’un émissaire d’effluent

Contribuer à la lutte antipollution de l’eau sans nuire aux communautés ni à l’environnement

Ville-région de York | Canada | 2006 – 2014

Première membrane d’ultrafiltration utilisée comme traitement tertiaire en Ontario

Construction d’un émissaire d’effluent au moyen des techniques de creusage préalable de tranchées, de microtunnelage et de dragage maritime

Maintes fois primée

Défis

  • Les étapes de conception, de construction et de mise en service de la nouvelle usine d’épuration ont été franchies tandis que l’usine d’épuration en place demeurait en fonction.
  • Une limite stricte de moins de 0,1 mg/L devait être respectée pour le rejet de phosphore dans le lac Simcoe.
  • Le projet d’émissaire d’effluent devait être réalisé dans des conditions difficiles sur le plan du sol et des eaux souterraines.
  • Étant donné l’emplacement du projet, l’équipe a dû composer avec une intersection à cinq coins achalandée et passer sous une infrastructure essentielle de services publics à moins de 0,5 m.

Solutions

  • Le projet avait pour principal objectif d’accroître de 50 % la capacité de traitement de l’usine d’épuration Keswick, pour la faire passer de 12 070 m3/j à 18 000 m3/j en moyenne.
  • Il a été recommandé que la toute dernière technologie en matière de bioréacteur à membrane d’ultrafiltration utilisée comme traitement tertiaire serve à la conception de l’agrandissement de l’usine. Cette technologie permet de respecter de façon fiable et constante les limites très strictes imposées en matière de rejet de phosphore.

Projet d’émissaire d’effluent :

  • Il s’agissait principalement de terminer le raccordement de l’émissaire d’effluent en place sans nuire aux communautés ni à l’environnement, et ce, tout en réduisant au minimum les dépassements de coûts et les échéances.
  • Le recours au microtunnellage a rendu possible la construction de l’émissaire d’effluent sous des intersections achalandées et à proximité de quartiers résidentiels paisibles sans incidence notable sur les résidents et la circulation.
  • Les méthodes de construction par microtunnel ont permis de protéger les arbres matures qui se trouvaient le long de l’axe, d’éviter l’importation d’agrégats pour le remblayage des tranchées et d’assurer la transition entre les abords du lac et l’emplacement du rejet des eaux sans nuire à l’habitat aquatique fragile près du rivage.

Faits saillants

  • Les essais de résistance au froid de la membrane effectués à l’usine d’épuration de Keswick ont permis d’établir un indice de référence en matière de recours à la technologie de membrane tertiaire pour le traitement des eaux usées en Ontario et au Canada.
  • Contrairement aux nouvelles constructions, l’agrandissement de l’usine était assujetti à un processus dynamique en raison de l’évolution constante des exigences de l’installation d’exploitation. Lors des périodes de pointe, la phase de construction du projet a nécessité la mobilisation de 80 membres du personnel et de 20 fournisseurs ou installateurs d’équipement qui ont tous travaillé en parallèle et en collaboration.
  • Le projet d’émissaire d’effluent a permis de créer plusieurs précédents importants dans le domaine du microtunnelage, car il s’agit notamment :
    • du premier microtunnelage immergé au Canada,
    • du premier microtunnelage incurvé au Canada,
    • le premier forage de tunnel incurvé (courbe plane et de profil réalisée simultanément) en Amérique du Nord.             

Distinctions pour le projet d’émissaire d’effluent :

  • Prix de l’American Public Works Association (APWA) pour le projet de l’année 2014 dans le domaine des travaux publics, catégorie « environnement », valeur de 5 à 25 M$ US
  • Prix de l’Ontario Public Works Association (OPWA) pour le projet de l’année 2013 dans le domaine des travaux publics, catégorie « structures », valeur de plus de 20 M$ CA
  • Prix d’honneur 2014 de la section du New Jersey de l’American Council of Engineering Companies
  • Finaliste, Projet nord-américain sans tranchée de l’année 2013 (Nouvelle installation)
  • Projet international d’ingénierie de l’année 2013, Irish Building and Design Awards

Distinction pour l’usine d’épuration :

  • Prix d’excellence 2015, Prix du Président-directeur général

Le projet en chiffres

Augmentation du flux quotidien moyen de l’usine d’épuration en le faisant passer de 12 070 m3/j à 18 000 m3/j
Coût du projet de 54,5 M$ CA pour l’agrandissement de l’usine d'épuration
Coût du projet de 20 M$ CA pour la construction de l’émissaire d’effluent
Longueur totale de l’émissaire de près de 1 800 mètres, dont 900 mètres aux abords du lac et 900 mètres dans celui-ci.

Comment nous pouvons vous aider

Si vous avez un problème qui doit être résolu, n'hésitez pas à communiquer avec nous.

Nous joindre