Skip Links

Projet hydroélectrique Oxec II

Le Guatemala et l’énergie verte

Solel Boneh Guatemala | Guatemala | Depuis 2014

Nouveau projet hydroélectrique de 56 mégawatts au Guatemala
Premier batardeau cellulaire au Guatemala
Économies de 40 % sur le volume de béton de l'évacuateur de crue
4 mois d'avance sur l'échéancier global des travaux

Défis

  • La crue de grande magnitude venait compliquer la conception du système de dissipation d'énergie de l'évacuateur de crue.
  • Les travaux de dérivation étaient compliqués par la déviation temporaire d'une crue de grande magnitude.
  • Un sol instable et des assises de piètre qualité sont des facteurs associés aux glissements de masse durant l'excavation.
  • Un volume important de travaux devait être réalisé selon un échéancier serré.

Solutions urbaines

  • Une conception optimisée a permis de remplacer l'évacuateur de crue en bassin d'amortissement par un en doucine, ce qui a permis de réduire de 40 % le volume de béton nécessaire à la construction de l'évacuateur de crue.
  • Cette modification a permis de réduire la longueur du batardeau et des ouvrages provisoires.
  • Le batardeau d'origine a été remplacé par un batardeau cellulaire, ce qui a grandement réduit son empreinte et, de ce fait, l'excavation.

Faits saillants

  • Ce batardeau a éliminé une importante phase de dérivation pour ainsi réduire l'échéancier des travaux de quatre mois et diminuer considérablement l'excavation de la rive.
  • Le premier du genre construit au Guatemala, le batardeau possède 29 cellules, mesure près de 300 mètres en longueur et est composé de 2 000 tonnes d'acier et de plus de 50 000 mètres cubes de remblai.
  • Le batardeau résiste aux débits rapides, contrôle la libération des sédiments et a démontré sa fiabilité et sa sécurité pendant l'installation et sa durée de vie, ne nécessitant pas d'ouvrages de protection après les épisodes de crue.
  • Le remblai a été traité en gardant en tête la technique d'élimination. Comme la taille maximale des granulats est limitée, le remblai des cellules peut être mélangé à de l'eau et pompé hors du chantier du projet.

Le projet en chiffres

Nouveau projet hydroélectrique de 56 mégawatts au Guatemala
Barrage-poids en béton de 200 mètres de long
Centrale haute de 41 mètres
150 000 mètres cubes de béton en moins de 30 mois
4 vannes segments d'évacuateur de crue (12 m l x 16,5 m H) – pour des crues extrêmement rapides de 6 144 mètres cubes par seconde
Batardeau à 29 cellules conçu pour une crue dérivée de 2 810 mètres cubes par seconde
50 000 mètres cubes de remblai pour le batardeau de la phase 1
1 800 palplanches construites en 4 mois

Quel est votre défi?