Skip Links

Projet Maritime Link

Faire le pont entre l’offre et la demande d’énergie

Emera Newfoundland and Labrador (ENL) et Nova Scotia Power Maritime Link Inc. (NSPML) | Canada | Depuis 2012

Ligne de transport de
350 kilomètres

Création de
600 emplois
au plus fort des travaux de construction

Défis

  • La Nouvelle-Écosse désire importer de l’électricité produite par la centrale hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador.
  • La principale interconnexion des réseaux de transport se situe entre une portion insulaire de la province de Terre-Neuve-et-Labrador et la Nouvelle-Écosse, une province continentale. Les deux provinces sont situées au Canada.
  • La nouvelle ligne en courant continu à haute tension (CCHT) de 500 mégawatts à +/ - 200 kilovolts devra passer dans un câble sous-marin traversant le détroit de Cabot (170 kilomètres).

Solutions urbaines

  • Hatch fournit les services d’ingénierie et de conception pour les composants terrestres du projet.
  • Nous concevons également des installations de télécommunication et d’hébergement, ainsi que des routes d’accès, en plus d’effectuer des travaux préparatifs sur les lieux pour les postes de conversion c.a.-c.c. et les sous-stations c.a.

Faits saillants

  • Un bureau d’études techniques a été établi à Halifax dans le but d’assurer une collaboration fluide avec l’équipe de la NSPML sur place.
  • Les 350 kilomètres des nouvelles lignes de transport aériennes auront une empreinte écologique relativement faible, car elles seront en grande partie construites le long de l’emprise des lignes de transport d’énergie existantes.
  • La ligne de transport d’énergie vers les Maritimes relie le réseau de l’île de Terre-Neuve à celui du reste de l’Amérique du Nord pour la première fois dans l’histoire. Avec ce nouveau tracé, Terre-Neuve-et-Labrador pourra exporter ses abondantes ressources énergétiques vers la Nouvelle-Écosse et ailleurs.

« Hatch s’est comportée en véritable partenaire motivé par la réussite du projet Maritime Link. Nous continuerons de compter sur son expertise pour ce qu’il reste de l’exécution de projet. Je recommande fortement Hatch pour ses services d’élaboration de projets de transport à courant alternatif et à courant continu. »

Rick Janega | Président-directeur général, Emera Newfoundland and Labrador

Le projet en chiffres

Plus de 300 kilomètres de lignes de transport aériennes en c. a. à 230 kilovolts et en courant continu à haute tension (CCHT) à +/-200 kilovolts à Terre-Neuve-et-Labrador
Poste de conversion du c. a. à 230 kilovolts en CCHT à +/-200 kilovolts à Bottom Brook
Ligne de transport aérienne en CCHT à +/-200 kilovolts de 46 kilomètres en Nouvelle-Écosse
Poste de conversion du CCHT à +/-200 kilovolts en c. a. à haute tension à 345 kilovolts à la sous-station Woodbine
70 kilomètres de lignes aériennes de mise à la terre à Terre-Neuve-et-Labrador et en Nouvelle-Écosse
Deux installations de mise à la terre sur la berge en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador

Quel est votre défi?