Skip Links

Petits changements dans les variations de procédés :

production améliorée de 20 à 30 %

De l’électricité pour l’équipement souterrain :

coûts réduits de 10 à 30 %

Exploitation en continu :

hausse de 50 % du coefficient de main-d’œuvre

Dynamitage pour réduire la taille des fragments de roche :

50 fois moins cher que le broyage.

Le défi

Pendant de nombreuses années, nos clients se concentraient sur le volume de production, sur le tonnage produit. Aujourd’hui, cette époque d’abondance où les outils deviennent toujours plus gros est bien révolue.

À l’échelle mondiale, la demande pour les métaux et les produits miniers est à la baisse. Comme les stocks s’accumulent, les prix sont à la baisse eux aussi. Les minières se tournent vers les solutions habituelles : réduire les coûts et éliminer tout ce qui n’est pas perçu comme ajoutant de la valeur au produit. Cette stratégie a ses limites. Après avoir profité des solutions faciles, les minières sont à court de possibilités.

Il est temps pour l’industrie minière d’adopter de nouveaux paradigmes. Nous devons penser différemment et travailler plus intelligemment.

Nous sommes ingénieurs d’abord et avant tout, et nous adorons résoudre des problèmes. Nous établissons donc des partenariats avec nos clients pour relever certains des plus grands défis de l’industrie minière et trouver des solutions novatrices aux problèmes qui les préoccupent.

Notre solution

Automatisation : la normalisation et l’automatisation des pratiques peuvent avoir une incidence considérable sur les résultats financiers. Nous travaillons avec nos clients pour réduire les variations associées aux procédés et pour trouver et mettre en service des systèmes qui donnent d’excellents résultats.

Utilisation de l’électricité : il est possible d’obtenir des résultats convaincants et de réduire notre dépendance au carburant diesel en utilisant l’électricité pour alimenter certaines pièces d’équipement, même petites.

Exploitation en continu : nous avons recueilli et analysé beaucoup de données. La différence d’efficacité entre les processus continus et non continus est significative. 

Élimination des obstacles : les meilleures occasions d’optimisation se trouvent à l’interface entre les activités d’extraction et de broyage. Pour optimiser la production, nous devons adopter une approche axée sur les minéraux à extraire. 

Optimisation des schémas de procédés : l’utilisation de procédés de petite envergure plus ciblés et l’élimination plus rapide des déchets entraînent une réduction des coûts et des besoins en manutention, en équipement et en carburant… sur toute la ligne.

Points de vue

Janice Bolen

Acier et durabilité : nouvelles idées, meilleures solutions

Janice Bolen
Partout dans le monde, tous cherchent à réduire les émissions de carbone et à combattre les changements climatiques. L'industrie sidérurgique y contribue également en trouvant de nouvelles façons de limiter la consommation d'énergie et de devenir plus durable sur le plan environnemental.
Tous les blogues