Études sur la validation avec le logiciel SES – SES est-il au goût du jour?

Auteur(s) : Auteur(s) : S. Fiedler, N. Eslaminasab, A. Golpaygan, J. Habimana
Symposium international sur l'aérodynamique, la ventilation et les incendies dans les tunnels (Lyon, France, du 12 au 15 septembre 2017)

Résumé

La trousse de logiciels Subway Environment Simulation (SES) demeure la norme dans l'industrie pour l'analyse unidimensionnelle des systèmes souterrains de transport en commun, malgré son âge avancé. Il existe de nouvelles trousses de logiciels qui peuvent remplacer SES. Elles sont souvent basées sur le code source publiquement accessible de SES avec des modifications et des fonctions supplémentaires. Cela dit, SES permet d'accomplir à peu de frais de nombreuses tâches de simulation.

Il demeure donc important de confirmer la pertinence et l'exactitude des logiciels SES chaque fois que l'occasion se présente. Des situations semblables se sont présentées dernièrement dans le cadre de deux projets différents permettant d'évaluer les capacités des logiciels SES en matière de simulations aérodynamiques et thermodynamiques.

En 2014, des essais de mise en service de ventilateur ont eu lieu dans le tunnel sous le mont Royal, à Montréal. Les essais consistaient à activer un nouveau ventilateur et à mesurer le débit d'air dans l'ensemble du système. Ils ont servi à valider le modèle SES en vue de préparer d'autres simulations.

La Toronto Transit Commission a commencé en 2015 les travaux de conception pour l'un de ses principaux projets. Le nouveau tunnel sera une prolongation ajoutée à l'extrémité d'une ligne actuelle. La ventilation a été prise en compte dès le début du projet, et la trousse SES a servi à effectuer la modélisation de toute la section souterraine, depuis un portail existant jusqu'au nouveau terminus. La validation du modèle SES a nécessité une étude sur les températures dans la partie existante du tunnel. Les données sur la température ont été relevées par des capteurs placés le long du tunnel et enregistrées sur une période de 10 jours en plein été. Elles ont ensuite été comparées aux résultats obtenus avec SES.

Les deux expériences menées ont obtenu des résultats semblables à ceux des simulations SES. Le présent article documente et présente les travaux effectués ainsi qu'une comparaison entre les résultats des simulations SES et les mesures réelles.