Comment se préparer à la transformation numérique en mettant sur pied des infrastructures en temps opportun

Par Claire Bleazard | 10 janvier 2020

La création d’une feuille de route de transformation numérique peut vous aider à planifier une vision numérique globale qui répond à quatre questions : où en êtes-vous à l’heure actuelle, où vous voyez-vous dans l’avenir, quels sont vos objectifs mesurables et comment les technologies numériques peuvent-elles vous aider. Cependant, beaucoup d’entreprises sont trop impatientes et mettent en œuvre rapidement les nouveaux outils numériques afin de les voir en action.

La mise en place de l’infrastructure numérique est une étape incontournable entre la planification et l’exécution des solutions numériques afin que votre entreprise soit prête à recueillir les données appropriées auprès des sources adéquates. Investir prudemment dans les infrastructures numériques dès le départ permettra d’établir des connexions intelligentes, d’assurer la visibilité et d’effectuer des analyses avancées que les solutions numériques les plus sophistiquées peuvent offrir.

Heureusement, la préparation numérique est un investissement à faible risque, car vous n’avez pas à définir le résultat final dans votre feuille de route pour votre infrastructure de connectivité, et c’est essentiel. Les infrastructures numériques sont souvent négligées, mais c’est une bonne occasion de créer de la valeur dès le départ.

Des feuilles de route à la préparation numérique

Pour passer des feuilles de route à la préparation numérique, votre entreprise doit passer par la phase d’ingénierie de la préparation numérique afin d’évaluer les lacunes de vos infrastructures. Cette phase sert à s’assurer que les dispositifs requis sur le terrain peuvent être installés, que la connectivité est établie et que les données sont centralisées. Cela comprend l’évaluation, la priorisation, la conception, l’installation et la connectivité des éléments-clés en matière de matériel et de logiciels.

Cette évaluation est évidemment différente pour chacun, mais disons que vous êtes un exploitant de mine et que votre vision est d’avoir un emplacement central où vous pourrez coordonner les activités entre la mine et le port. Avant d’arriver à la solution finale qui pourrait inclure des murs d’images et des tableaux de bord, une définition appropriée des utilisations des infrastructures numériques déterminera si l’information que vous souhaitez diffuser ou analyser est ou peut être publiée à l’aide des infrastructures numériques actuelles.

Voici quelques exemples d’éléments d’infrastructure à considérer pour permettre une connectivité complète et une transformation numérique axée sur la création de valeur :

Stations cellulaires et appareils sans fil : Les stations cellulaires et les appareils sans fil de technologie LTE dans les camions miniers permettent aux exploitants dans les régions éloignées de communiquer entre eux et d’enregistrer des données en temps réel comme l’emplacement, le facteur de saturation et les données sur l’état du parc minier.

Caméras de télévision en circuit fermé : Les caméras de télévision en circuit fermé permettent de centraliser la surveillance des activités en régions souvent éloignées et géographiquement dispersées. Elles doivent être stratégiquement positionnées pour ne pas être obstruées par la poussière et les débris, et de façon à enregistrer les bonnes images, la lumière et les détails nécessaires à une analyse productive.

Systèmes de stockage des données centralisés : Un tel système permet de consulter en ligne et en un seul endroit des renseignements opérationnels disparates. Cela peut faciliter l’amélioration des pratiques opérationnelles, comme l’appariement des analyses de qualité effectuées ultérieurement en laboratoire à l’emplacement et à l’heure de la collecte de l’échantillon.

Autres signaux et logiciels de surveillance : Les signaux de surveillance de l’état enregistrent des renseignements sur l’état des équipements importants, comme la température, la pression et les vibrations. Les logiciels connectés peuvent analyser ces données pour déterminer l’état de cet équipement. Ces renseignements permettent d’optimiser la planification de la maintenance et du cycle de vie.

Concevoir les infrastructures numériques dès le début pour créer des occasions futures et favoriser la collaboration

Il est souvent difficile d’ajouter des solutions numériques à une exploitation existante lorsque les infrastructures numériques ne sont pas en place. Dans de tels cas, la proposition de valeur peut être plus difficile à démontrer. Toutefois, dès les premières phases d’ingénierie, comme lors des études de faisabilité, il est possible de prévoir le résultat final du projet de transformation numérique afin qu’il soit mis en œuvre harmonieusement. Une fois l’étape de l’ingénierie détaillée bien amorcée, la planification des infrastructures numériques sera plus facile à effectuer, car les autres disciplines d’ingénierie entreront en jeu. Cela permet d’évaluer, avant la conclusion du projet, si l’exploitation est prête pour une transformation numérique à un coût relativement faible.

Dans une étude de cas, nous avons constaté que les travaux d’ingénierie liés à la préparation numérique représentaient environ 5 % des disciplines d’ingénierie traditionnelles pour un projet et que les dépenses en capital n’avaient augmenté que de 3 %. L’efficacité des activités s’en est trouvée considérablement améliorée.

Les infrastructures numériques qui résisteront à l’épreuve du temps devront être conçues dès maintenant pour être compatibles avec les applications de demain. En adoptant une vision à long terme et en intégrant les infrastructures dès le départ, les clients peuvent maximiser le rendement du capital investi dans la transformation numérique. De plus, elle permet aux entreprises de créer de nouvelles sources de valeur, des années et même des décennies plus tard, tout en étant en mesure d’intégrer facilement les futures technologies de pointe.

Alors que nous continuons d’assister aux avancées technologiques, l’ingénierie des infrastructures numériques intelligentes assurera le succès à long terme des entreprises dans des secteurs en évolution rapide.