Neuf façons de faire bouger les stratégies de transport

Par Michael Sutherland | 22 mars 2019

Toute une commande! Pour réussir, il nous faut avant tout une stratégie de transport complète et bien pensée qui fournira à la population les services qu’elle veut vraiment et utilisera. Évidemment, il faut aussi que cette stratégie soit abordable et facile à adopter.

Les bons navigateurs savent qu’ils doivent accomplir leurs tâches à bord du bateau, par exemple ajuster les voiles, pour que leur embarcation file aussi vite que possible. Ils savent également que les tâches « hors du bateau » sont tout aussi importantes, par exemple connaître les vents et s’assurer que le bateau va dans la bonne direction. Dans l’exécution de projet comme dans la navigation, ces deux types de tâches sont nécessaires pour que les choses avancent rapidement. Nous vous présentons ici neuf lignes directrices qui s’appliquent tant aux tâches « à bord du bateau » qu’à celles « hors du bateau ». Elles vous permettront d’adopter une stratégie de transport plus rapide et plus fluide que vous ne l’auriez cru possible.

  1. Adoptez une vue d’ensemble. Assurez-vous de comprendre le contexte et les objectifs des politiques. Comment votre stratégie de transport s’intègre-t-elle au plan de développement des villes et des communautés que vous desservez? Examinez les dossiers commerciaux, les étapes décisionnelles et les exigences en matière d’évaluations environnementales. Faites-les travailler en votre faveur. Les règles existent pour assurer la qualité des projets mis en œuvre, et non pour vous empêcher de progresser. Vous devez connaître votre environnement pour y naviguer avec aisance.
  2. Repérez les occasions d’optimisation qui s’offrent à vous. Considérez les tarifs, les activités et les investissements en conception-construction comme une occasion de mieux faire les choses d’une façon différente. En optimisant vos projets, vous obtiendrez de meilleurs résultats. Récemment, un client se questionnait à savoir pourquoi son projet coûteux ne parvenait pas à susciter l’investissement public et privé dont il avait besoin. Nous avons donc optimisé les tracés, repensé les stations et réévalué l’incidence et les avantages du projet à l’échelle du réseau; ainsi, ce projet auparavant écarté par les investisseurs est rapidement devenu très intéressant.
  3. Priorisez les investissements aux analyses probantes. Commencez par définir et comprendre la pleine valeur de votre investissement dans les infrastructures de transport, d’un point de vue à la fois social, environnemental et économique. Tenez compte des coûts du cycle de vie. N’appliquez pas de multiplicateurs à vos estimations de dépenses en capital pour justifier les avantages indirects ou souhaités. Vos estimations doivent rendre compte des nouveaux usages et des améliorations apportées aux usages existants. Votre stratégie, ses objectifs ainsi que ses avantages pour les parties prenantes doivent être clairs et simples.
  4. Utilisez des méthodes de récupération de la plus-value pour subventionner le transport en commun. La valeur des propriétés a tendance à augmenter dans les endroits desservis par un système de transport collectif efficace. Les gouvernements peuvent donc arriver à recouvrer une partie des coûts en vendant des biens fonciers convoités. Sondez le marché et les investisseurs potentiels pour obtenir des renseignements sur la façon d’utiliser ou de développer le territoire. Ces renseignements peuvent être utiles pour orienter la planification municipale en fonction du transport collectif. En l’absence de biens fonciers ou de partenariats pour aider à récupérer une partie des coûts, il pourrait être nécessaire de mettre en place une taxe spéciale.
  5. Mobilisez l’ensemble de la communauté de façon productive. La communauté comporte à la fois des gens ouverts aux nouveaux projets et d’autres qui s’y opposent vivement. Peu de gens se sentent aussi concernés par un projet que ceux qui seront témoins de répercussions sur leur maison et leur moyen de subsistance. Vous devez donc interagir avec eux de façon productive et stratégique. Vous parviendrez ainsi à gagner des alliés et vous saurez quelles sont les personnes qui devraient recevoir une compensation ou qui devraient être davantage prises en considération. Assurez-vous que vos estimations des recettes générées par les usagers correspondent aux attentes du marché.
  6. Connaissez les personnes et les organisations essentielles. Les personnes importantes comprennent à la fois les décideurs et les influenceurs. Ceux-ci peuvent travailler pour le gouvernement, le secteur privé ou des organismes sans but lucratif, ou encore faire partie de la communauté. La communauté peut choisir de soutenir ou non votre projet, pour des raisons tant légitimes que conflictuelles. Sachez pourquoi les gens vous soutiennent ou non, et réfléchissez aux personnes qui pourraient ou non vous être utiles. Les bailleurs de fonds ne risqueront pas leur investissement et leur rendement s’ils ne peuvent prédire l’effet éventuel de changements réglementaires ou de l’arrivée au pouvoir d’un nouveau gouvernement. Les investisseurs ont besoin de filets de sécurité en matière d’achalandage et de revenus; vous devriez leur offrir un certain degré de prévisibilité ou un engagement relatif à la continuité des services.
  7. Envisagez de conclure une entente-cadre sur les services. Ce contrat général nomme un conseiller chargé de guider l’évolution de l’ensemble de la stratégie. L’entente-cadre sur les services sert de ligne directrice pour concrétiser une vision commune du programme de transport tout en établissant une continuité et des indices de référence pour le service, la qualité et la mise en œuvre du plan. Elle permet aux gouvernements de ne pas avoir à conclure une entente distincte pour chacun des projets d’un programme et pour les différents types de services-conseils sollicités dans le cadre d’un même projet. Un entrepreneur talentueux spécialisé dans les ententes-cadres sur les services saura contribuer à évaluer la faisabilité technique des projets, à estimer leur potentiel de revenus, à négocier les accords de projet et à mettre en œuvre des processus d’approvisionnement concurrentiels.
  8. Utilisez correctement les P3. Utilisez le bon modèle et adaptez-le au projet. Dans le cadre de partenariats public-privé (P3), les gouvernements se doivent de gérer efficacement les fournisseurs. Parfois, des éléments de maintenance et d’exploitation peuvent être ajoutés aux contrats d’approvisionnement conception-construction-financement-gestion ou conception-construction-financement-exploitation-gestion. Il est possible qu’un entrepreneur soit en mesure de fournir un service révolutionnaire qu’un gouvernement ne pourrait simplement pas offrir, ou encore de proposer une fonction additionnelle ou un avantage à un coût moindre que le gouvernement.
  9. Assurez la transparence des processus de soumission et d’évaluation. Les commentaires de la communauté sur la conception, la fonction et le calendrier contribueront à renforcer l’intérêt des soumissionnaires et à valider la viabilité du projet. Les gouvernements doivent interagir rapidement avec les soumissionnaires susceptibles de répondre à l’appel d’offres, pendant la période de définition des spécifications techniques et des modalités contractuelles. Ces échanges permettront d’orienter la conception d’appels d’offres conformes au marché auxquels des entrepreneurs pourront répondre. 

Publiez les critères d’évaluation longtemps avant la date limite de soumission des offres. Organisez des séances d’information à l’intention des soumissionnaires et mettez en place un processus de demande d’information solide qui vous permettra de répondre aux questions de façon rapide et complète. Versez des honoraires aux soumissionnaires. L’entrepreneur retenu peut verser un montant négocié au préalable aux autres soumissionnaires pour les travaux réalisés. Le gouvernement peut aussi les dédommager dès le départ pour les dépenses encourues.

L’élaboration d’une stratégie de transport honnête et bien pensée est la première étape essentielle pour mettre en œuvre un projet de transport en commun solide et qui remplit ses objectifs. Mobilisez les meilleurs consultants Faites vos devoirs. Accordez le temps et l’attention nécessaires à la mise en place de ce principe essentiel. Vous obtiendrez l’appui de la population, économiserez du temps précieux et maximiserez vos gains. De plus, vous éviterez peut-être de commettre des erreurs coûteuses en aval du projet.