Le virage vers des énergies renouvelables n’est plus un choix, c’est une nécessité!

Par Michel Carreau | 6 décembre 2018

Dans le récent Rapport spécial sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C, les scientifiques prédisent que la température de notre planète devrait augmenter de 1,5 °C d’ici aussi peu que 12 ans.

Nous observons déjà les conséquences d’un réchauffement d’un degré. En effet, on constate un plus grand nombre de phénomènes météorologiques extrêmes, comme des inondations et des sécheresses, l’accélération de la fonte des neiges dans l’Arctique entraînant une hausse du niveau de la mer et menaçant les habitats des zones de faible altitude, ainsi que la hausse des températures des océans, causant leur acidification et le blanchissement du corail. La liste est longue...

Bon nombre des écosystèmes complexes dont nous dépendons sont gravement menacés, de même que les moyens de subsistance de nombreuses populations vulnérables. En 2016, dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat, un nombre sans précédent de pays se sont engagés à réduire suffisamment leurs émissions de gaz à effet de serre pour maintenir une augmentation de la température de la Terre bien en dessous de 2,0 degrés. Malgré les grands progrès réalisés depuis, cet objectif ne sera pas atteint au rythme actuel des émissions.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) conclut que pour limiter le réchauffement à seulement 1,5 °C, il faudra des changements rapides, profonds et sans précédent dans tous les aspects de la société. Les émissions mondiales de CO2 d’origine humaine doivent diminuer de 45 % d’ici 2030 et atteindre une valeur nette nulle d’ici 2050. Si nous n’apportons pas ces changements radicaux, nous pourrions nous retrouver au-delà du point de non-retour.

Quatre étapes pour atteindre l’objectif de la neutralité carbone

1. Efficacité énergétique

Il existe des solutions faciles pouvant être mises en œuvre à un coût bien inférieur que celles associées à l’énergie non traditionnelle. Grâce aux nouvelles technologies et à l’information dont nous disposons à l’ère numérique, il est maintenant possible de réduire l’intensité énergétique des usines, des bâtiments et des transports, de diminuer les coûts énergétiques et de réduire les émissions en améliorant la performance opérationnelle de ces actifs. L’efficacité énergétique est étroitement liée à l’atteinte de notre objectif.

2. Énergie hybride

L’énergie renouvelable doit devenir un pilier de notre infrastructure énergétique, et les solutions d’énergie hybride sont une étape importante à cet égard. Des solutions propres, comme l’énergie éolienne et solaire, peuvent être intégrées aux centrales alimentées aux combustibles fossiles. Le stockage de l’énergie réunit les différents réseaux afin de fournir une alimentation électrique fiable et solide. Il s’agit d’un aspect-clé essentiel pour cesser d’avoir recours au diesel. Cette approche hybride est particulièrement utile pour les collectivités éloignées et les installations industrielles qui cherchent à réduire leur dépendance aux combustibles fossiles traditionnels.

Une transition vers l’énergie hybride permet de réduire les coûts énergétiques et de diminuer la volatilité des prix ainsi que les risques environnementaux liés au transport et à la combustion des combustibles fossiles.

3. Intégration du miniréseau

L’intégration des sources de génération en tant que « miniréseau » est au cœur d’une approche hybride réussie. Un outil-clé permettant cette intégration est un régulateur de microréseau à réponse rapide, comme le HμGrid de Hatch. Il s’agit d’un logiciel intelligent qui fonctionne en temps réel pour surveiller et contrôler les actifs de production d’électricité. Jumelé au stockage de l’énergie, ce type de régulateur peut être programmé pour maximiser l’utilisation globale de l’énergie renouvelable disponible. Même lorsque les sources d’énergie éolienne et solaire varient grandement, le régulateur de microréseau permet de niveler les fluctuations du courant électrique qui causent souvent des problèmes lorsqu’on combine l’énergie issue de sources différentes.

Un outil-clé permettant cette intégration est un régulateur de microréseau à réponse rapide, comme le HμGrid de Hatch.

4. Véhicules à carburant de remplacement

Les moteurs des véhicules à carburant de remplacement sont une très bonne façon de réduire la dépendance au diesel ou à l’essence, car ils permettent de s’approvisionner auprès de sources plus locales et durables comme les biocarburants, le gaz naturel de synthèse, l’hydrogène électrolytique et l’électricité.

Les véhicules électriques, comme les voitures, les autobus, les trains et les camions, constituent un prolongement naturel du réseau électrique. Ils peuvent servir de dispositifs mobiles de stockage d’énergie ou d’alimentation pour les réseaux électriques afin de les stabiliser. Ils peuvent également être rechargés en période creuse. Dans les mines souterraines, les camions de transport électrique maximisent l’utilisation de l’énergie renouvelable et réduisent les émissions et les coûts associés au transport du diesel. De plus, ils réduisent les coûts liés à la ventilation et au refroidissement des souterrains.

Les véhicules à carburant de remplacement participent à réduire radicalement l’utilisation de carbone dans le secteur des transports, qui est responsable de près de 50 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Travailler avec le bon partenaire

Si l’industrie est prête à faire la transition vers l’objectif de la neutralité carbone d’ici 2050, travailler avec le bon partenaire sera un facteur de succès important.

Les entreprises doivent chercher des partenaires possédant un grand savoir-faire technique ainsi qu’une expérience particulière de l’industrie tout au long de la chaîne de valeur, des études de faisabilité aux structures d’ingénierie et d’investissement en passant par l’approvisionnement, la mise en œuvre et l’examen.

Pour avancer, il est de loin préférable de travailler avec une entreprise pouvant offrir une solution clés en main bien gérée que d’assembler des éléments développés et mis en œuvre séparément.

Compte tenu de l’urgence de nos cibles en matière de climat et des menaces environnementales et économiques auxquelles nous sommes déjà confrontés, nous devons agir dès maintenant. Nous possédons les outils et la technologie. Mettons l’épaule à la roue.

Pour obtenir une évaluation détaillée de l’avancement des solutions de stockage de l’énergie et de la façon dont elles révolutionneront notre façon d’envisager l’approvisionnement en énergie, téléchargez notre document de présentation technique sur le stockage de l’énergie.