Stockage de l'énergie : chaque kilowatt non dépensé est un kilowatt gagné

Par Michel Carreau | 6 décembre 2017

Le stockage de l'énergie est loin de se limiter à la mise en disponibilité d'une source d'énergie renouvelable fiable. Les nouvelles technologies offrent des solutions qui profitent à l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement en énergie. Elles procurent aux réseaux de transport et de distribution d'énergie des services complémentaires et de stabilisation de l'alimentation. Elles intègrent des ressources énergétiques distribuées, dont des énergies renouvelables, pour améliorer la gestion de la demande. Mais surtout, elles s'attaquent à ce qui est en train de devenir l'enjeu le plus important de tous : la stabilité et la résilience du réseau.

Comme pour tous les grands changements, différents facteurs favorisent l'adoption de solutions de stockage de l'énergie à haut rendement. Le premier est le coût de l'électricité, qui augmente et ne cessera pas d'augmenter. Les technologies de stockage de l'énergie sont en voie de devenir au moins une partie de la solution aux hausses de prix qui accablent les consommateurs. 

Le deuxième facteur a trait au rôle que les solutions de stockage peuvent jouer, non seulement pour réduire les coûts, mais également pour améliorer la résilience du côté des grands utilisateurs d'énergie, comme les usines de traitement, les mines et les ports. On utilise pour ce faire des techniques de gestion de la demande, comme l'écrêtement des pointes pour réduire les frais pendant les périodes de forte demande et le stockage de l'énergie pendant les heures creuses en vue de son utilisation lorsque les coûts augmentent. Les nouvelles technologies permettent d'atténuer les effets des interruptions et du manque de continuité, réduisant ainsi les pertes de production attribuables à des pannes et la défaillance de l'équipement. Ces avancées ouvrent la voie à des innovations en matière de réduction des coûts des projets.

Le troisième facteur porte sur le vieillissement de l'infrastructure et les problèmes liés à la charge sans cesse croissante des réseaux. Cet enjeu devient vite pressant en raison des limites de capacité de transmission de l'énergie et de la menace à la stabilité du réseau. L'avenir se trouve du côté des installations décentralisées de taille réduite qui permettront de réduire la pression exercée sur les réseaux de transport longue distance. Une fois celles-ci en place, surtout en région éloignée, le stockage de l'énergie pourrait bien être le seul moyen d'intégrer de multiples sources pour ainsi assurer un approvisionnement fiable.

Les avancées importantes au chapitre des technologies de stockage de l'énergie expliquent également la croissance de celles-ci. L'empreinte du stockage diminue progressivement, ce qui permet de stocker de plus en plus de mégawatts dans un nombre décroissant de conteneurs comparativement à il y a quelques années seulement. Le prolongement de la durée de vie du stockage se traduit par une réduction des coûts.

Dans le secteur de l'exploitation minière, les solutions de stockage de l'énergie présentent des avantages particulièrement alléchants. Vos installations peuvent profiter dès aujourd'hui des possibilités de stockage en vue de réduire les coûts en période de pointe et des capacités de stabilisation de la demande qu'offrent ces solutions.

Le stockage de l'énergie peut soutenir le réseau sur le plan de la fréquence et de la tension. Il procure une énergie réactive et une réserve tournante qui permettent au groupe électrogène de fonctionner de façon optimale. Cette énergie stockée améliore la stabilité du réseau, réduit le délestage ou les pannes d'électricité et diminue le temps d'indisponibilité dans la production. De plus, les capacités de stabilisation et d'écrêtement des technologies de stockage de l'énergie peuvent réduire la taille et la cote de l'équipement dont les mines ont besoin. Il pourrait même être possible de retarder les investissements de capitaux lorsque la charge de transmission augmente, car l'énergie stockée permet de stabiliser la charge et de prolonger la durée de fonctionnement de l'équipement avant d'atteindre les valeurs limites.

Parallèlement à tous ces facteurs, il y a l'intérêt accru pour les solutions à faible émission de carbone et les préoccupations environnementales. Pour donner suite à l'Accord de Paris conclu en 2015, les pays instaurent des taxes sur le carbone qui auront pour effet d'augmenter encore davantage le prix des énergies fossiles. Ils adoptent des lois qui leur permettront d'imposer des taxes aux grands émetteurs de carbone pour favoriser les options à faible émission de carbone.

Il n'y a pas si longtemps, l'idée d'utiliser des sources d'énergie renouvelable sur des sites d'exploitation minière éloignés était impensable. Aucun projet n'avait encore choisi cette voie. Aujourd'hui, les avancées technologiques rapides permettent d'envisager de façon viable le recours à des solutions de stockage de l'énergie jumelées à des sources d'énergie renouvelable. Aucune société minière qui développe de nouvelles installations n'optera que pour les énergies fossiles si elle peut réduire ses coûts en utilisant également des énergies renouvelables. Celles-ci seront désormais intégrées aux plans de conception, car elles peuvent être jumelées à des solutions de stockage de l'énergie pour assurer la stabilité et la fiabilité du réseau.

Après de dizaines d'années de développement et de perfectionnement, une véritable révolution technologique s'opère. Les exemples de succès alimentent l'optimisme. La mine de Borden Lake de la société Goldcorp, située près de Chapleau, en Ontario, est la toute première mine souterraine entièrement électrique au Canada. Elle est la preuve vivante que de l'équipement de taille réduite alimenté à l'électricité peut répondre parfaitement aux besoins des petites installations. La mine utilise des batteries au lithium qui ne sont pas encore au point pour les grandes installations qui utilisent de gros camions et du matériel d'exploitation minière à grande capacité. Ce n'est cependant qu'une question de temps.

Les sociétés minières doivent évaluer tous les aspects de leurs activités et peser les pour et les contres des solutions de rechange en matière d'énergie, dont le stockage de l'énergie. Elles doivent définir de façon rigoureuse et responsable leurs besoins en tenant compte de la durée de vie de la mine et de la période requise pour obtenir un rendement réaliste du capital investi dans les solutions d'énergie renouvelable et de stockage.

Au bout du compte, le changement qui permettra véritablement l'adoption des nouvelles technologies de stockage de l'énergie pourrait bien être le plus lent à se produire. Un changement de mentalité est nécessaire, et cette nouvelle façon de penser et d'aborder les problèmes commence à peine à filtrer dans le secteur minier. Le changement doit impérativement s'opérer dans l'esprit des dirigeants des sociétés minières. Celles-ci doivent commencer sans tarder leur préparation pour être en mesure de prendre une longueur d'avance sur la compétition dans cinq ans. Les cas d'usage et les sites de validation de principe se multiplient. Bientôt, nous aurons facilement accès à des données probantes sur les avantages des technologies de stockage de l'énergie.

Pour obtenir une évaluation détaillée de l'avancement des solutions de stockage de l'énergie et de la façon dont elles révolutionneront notre façon d'envisager l'approvisionnement en énergie, téléchargez notre document de présentation technique sur le stockage de l'énergie.